La migraine au quotidien

La migraine au quotidien La migraine est un mal de tête chronique qui évolue par crises entre
lesquelles le patient ne souffre pas. Il s’agit d’une maladie qui touche
plus particulièrement les adultes de 25 à 45 ans et plus les femmes
que les hommes. Cette affection touche 1 Belge sur 5, au moins une
fois dans sa vie.
Les auras sont des manifestations neurologiques qui se caractérisent par des taches aveugles, des lignes brisées lumineuses ou colorées, des scintillements le plus souvent d’un seul côté. D’autres phénomènes peuvent apparaître comme des picotements ou des insensibilités. Une difficulté à s’exprimer peut également survenir.

Les symptômes de la crise
La durée d’une crise peut varier de plus de 4h jusqu’à 3 jours.
Les maux de tête se déclarent d’un côté de la tête, proche du front ou
de la tempe. La douleur agit par pulsations ou par vagues et est aggravée par le mouvement.
Il n’est pas rare que les maux de tête s’accompagnent de nausées ou
de vomissements. La lumière et le bruit peuvent devenir insupportables pendant la crise. 

Les facteurs déclencheurs
Les facteurs pouvant déclencher les crises de migraine sont:
• Certains aliments : chocolat, vin rouge, fromages, plats chinois
• Les pilules contraceptives
• Le manque ou l’excès de sommeil
• Sauter un repas
• Les changements hormonaux (règles, ménopause, grossesse,…)
• Le stress, l’anxiété
• Le bruit, la lumière vive, une odeur forte, un vent fort,…
• Les changements climatiques ou d’altitude
• Certains médicaments

Comment traiter la migraine ?
Le traitement non médicamenteux
Il existe des méthodes non médicamenteuses pour traiter la migraine
ou limiter la fréquence et l’amplitude des crises :
• éviter les facteurs déclenchants;
• se reposer dans une pièce sombre;
• qualité de sommeil et rythme du travail réguliers;
• faire de l’exercice physique régulièrement;
• avoir une alimentation équilibrée et manger à heure fi xe;
• éviter le stress;
• arrêter de fumer et limiter l’alcool;
• bien aérer les pièces où l’on se trouve.
Un apport d’acides Omega-3 issus des poissons gras, d’anti-infl ammatoires naturels peut également améliorer le territoire infl ammatoire pour prévenir les douleurs chroniques ( le curcuma, le gingembre, le romarin, le thé vert et le poivre noir).
Le traitement classique
Le traitement de la crise a pour but de soulager les maux de têtes et
les symptômes pouvant être associés ainsi que de réduire la durée de la crise et accélérer la reprise d’activités.
Un antidouleur classique à une dose élevée (aspirine, paracétamol)
peut être administré dès l’apparition des premiers symptômes de la
crise. En cas d’échec de cette médication, parlez-en à votre médecin
car il existe d’autres classes de médicaments pouvant vous soulager.
Le traitement préventif peut être mis en place par le médecin lorsque
vos crises sont très fréquentes (plus de 2 fois par mois). Il s’agit d’une
médication quotidienne, qui prévient l’apparition et l’intensité des
crises. Ces médicaments ne soignent pas la crise déjà installée.

Pour obtenir des renseignements complémentaires, vous pouvez consulter les sites suivants :
http://www.ihs-headache.org
http://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles/sa_4095_antimigraineux.htm